© 2019 Raphaël Faon

un océan de mémoire

Vidéo sonore en images de synthèse, 13’19’’, 2018

Un océan de mémoire est une vidéo en images de synthèse qui emploie des algorithmes de simulation de fluides. Nous nous sommes inspirés de la marine en histoire de l’art afin de produire cette représentation de la mer qui se donne comme un paysage mais dans lequel surgissent les questions politiques contemporaines, généralement absentes de cette tradition picturale. Une mer virtuelle hyperréaliste voit émerger parmi les vagues des figures humaines qui se dressent un instant avant de retrouver leur forme liquide en s’effondrant. Il s’agit de rendre visible de manière symbolique les migrants qui ont péri en mer à travers ces formes fantomatiques, ceux dont on ne connaît pas le nom, ceux qui sont oubliés, invisibles. L’œuvre est une manière d’interroger les cadres de visibilité de ce qui fait une vie, en écho aux travaux de Judith Butler sur  la perception différentielle des vies perdues.

 

Ce projet a été conçu pour la 4e Biennale Internationale de Casablanca (2018).

1/8