© 2019 Raphaël Faon

état d'urgence

La série de cyanotypes Etat d’urgence est constituée à partir de photographie de presse ; contrairement à ce que pourrait suggérer cette collection de bagages explosés, il ne s’agit pas d’images qui témoignent d’actes terroristes mais d’opérations de déminage où ils ont été détruits par les forces de l’ordre en tant qu’objets suspects comme en attestent les extraits de dépêches qui les accompagnent. Ces textes témoignent d'un régime de suspicion étendu aux objets dans l'espace public propre à l'état d'urgence en insistant sur le danger potentiel de ces valises et sacs oubliés paradoxalement tout en indiquant les éléments inoffensifs et anodins (vêtements, magazines, etc.) qu'ils contiennent lorsqu'ils ne sont pas vides. L'accumulation de ces images met en question la violence des autorités face à ces objets ainsi que la multiplication des fausses alertes de sécurité. 

Cyanotypes sur papier, 50x60cm, 2017

1/6