© 2019 Raphaël Faon

bataille d'enfants

L’œuvre s’inspire d’une sculpture publique en bronze disparu, Bataille d’enfants de Joseph-Louis Enderlin qui représentait dans un style néo-classique des enfants nus chahutant. Créée en 1886, elle fut installée dans le square de Grenelle (actuel square Violet) dans le XVe arrondissement de Paris jusqu’en 1942, année de sa destruction à la suite d’une loi du régime de Vichy sur l’enlèvement de statues et de monuments publics en alliages cuivreux afin d’en extraire les métaux.

Le duo d’artistes s’inspire d’images d’archives pour ressusciter cette sculpture au moment de sa disparition et de sa liquéfaction. Ils créent une fiction à partir d’archives en passant de l’image à une forme sculpturale en trois dimensions, tout en imaginant la manière dont la sculpture s’est altérée lors de sa fonte. Les artistes confrontent ainsi cette représentation innocente aux techniques industrialisées de la guerre qui ont mené à sa destruction.

 

Projet finaliste du Prix MAIF pour la sculpture 2016.

sculpture, 36 x 32,5 x 50 cm, 2016

1/3

Cette vidéo présente la maquette virtuelle de l'oeuvre dans le parc où se trouve actuellement le socle vide de la sculpture qui inspire le projet ; le square, comme l'oeuvre, semble en train de fondre :